Le Voyage Lyrique - Initiation à l'opéra

Le Voyage Lyrique - Initiation à l'opéra

Présentations d'opéras - Opéra Bastille 2018-2019

Dans le cadre du Club des Amis de l'Art Lyrique, Julia Le Brun propose des soirées opéra précédées d'une conférence de présentation au champagne. 

Vous avez déjà votre place ? Pour seulement 20 euros, profitez d'une coupe de champagne et d'une conférence de présentation d'une heure en petit comité, entre mélomanes.

  Les dates des conférences déjà fixée pour la saison 2018-2019 sont disponibles ci-dessous. 

Vous voudriez une conférence de présentation privée, un accompagnement à l'opéra ? Tout est possible.  Contactez-nous. 06 22 18 01 89

 

24296705_1308180639285873_3681515132052391809_n.jpg
 

Pour réserver merci d'écrire un courriel au clubartlyrique@laposte.net

 


Les soirées "opéra-clefs-en-mains" à l'Opéra Bastille 


Tristan und Isolde - Richard Wagner  

Jeu. 27 sep. 2018 - Rdv. 16h30

 

Durée : 5h20

 

De même que le fameux "accord de Tristan" ne trouve sa résolution qu'à la fin de l'oeuvre, l'amour de Tristan et d'Iseult est si puissant et absolu qu'il ne peut trouver sa consécration que dans la mort... dans la fusion à deux dans le Tout universel. Car même l'union passionnelle des corps, à l'acte II, dans une des scènes les plus torrides de toute l'histoire de l'opéra, n'aboutit finalement qu'à la séparation, au désespoir et au retour d'un désir si brûlant qu'il détruit les êtres. 

 

L'Opéra reprend la production très poétique (bien qu'inégale) de Peter Selars, remarquable par la splendeur de certaines des vidéos de Bill Viola, avec une distribution de luxe, marquée essentiellement par la présence du jeune ténor autrichien Andreas Schager, qui s'attaque au rôle quasiment inchantable de Tristan, aux côtés des grands artistes habitués de l'Opéra de Paris que sont Martina Serafin, René Pape, Ekaterina Gubanova et Matthias Goerne. Philippe Jordan, évidemment, n'a pas résisté à la tentation de prendre la baguette pour diriger un de ses compositeurs fétiches. 

Wagner a-t-il été le dernier des romantiques ou le premier des modernes ? Tristan était-il finalement un splendide crépuscule que l'on a pris pour une aurore, comme l'affirmait Debussy ? A vous de vous faire votre opinion. Ce qui est certain, c'est que Tristan und Isolde est un des chefs d'oeuvres absolus de toute l'histoire de la musique, une oeuvre qu'il faut avoir vue une fois dans sa vie. 

 

La Mort d'Isolde :

 


Les Huguenots - Giacomo Meyerbeer  

Dim. 07 oct. 2018 - Rdv 12h30 

Durée : 4h50

 

C'est l'évènement de l'année, que beaucoup attendent depuis longtemps : le retour à l'Opéra de Paris de Giacomo Meyerbeer.

Un spectateur du XIXème siècle n'aurait jamais pu imaginer que Meyerbeer, compositeur fétiche de la période du Grand Opéra, eût pu disparaître de manière quasi totale des mémoires et de l'imaginaire des mélomanes du XXème siècle. Même Berlioz, à la critique souvent acerbe, ne tarissait pas d'éloge sur Les Huguenots, chef d'oeuvre que "les musiciens de l'orchestre jouent en silence et avec une attention respectueuse." Même is la manière dont il parle de Meyerbeer, n'est pas toujours dénuée d'une certaine ambiguïté : M. Meyerbeer, le plus heureux des compositeurs dans cette vallée de larmes […] L’auteur du Prophète a non seulement le bonheur d’avoir du talent, mais aussi le talent d’avoir du bonheur. Il réussit dans les petites choses comme dans les grandes, dans ses inspirations et dans ses combinaisons savantes, comme dans ses distractions" (Berlioz, Les Soirées de l’orchestre).

 

Cette nouvelle production, dont la mise en scène sera signée Andreas Kriegenburg (metteur en scène allemand de la Tétralogie montée actuellement à Munich) sera servie par une distribution prestigieuse : le soprano lyrique léger Diana Damrau (primée récemment à Munich en même temps que Jonas Kaufmann), le ténor américain Bryan Hymel, spécialiste de ce type de répertoire, la soprano Ermonela Jaho, que beaucoup ont certainement vue dans Madame Butterfly à Orange (avec Hymel d'ailleurs), et les Français les plus en vue actuellement: Karine Deshayes, Nicolas Testé, Florian Sempé, Cyrille Dubois... 

4h50, c'est long... mais pas plus que le Don Carlos de l'an passé. Soyez curieux et audacieux et partez à la découverte de Meyerbeer.

 

Air: "Plus blanche que la blanche hermine"


 

Bénédiction des poignards :



La Traviata - Verdi

Dim. 14 oct. 2018 - rdv 14h00

 

Durée : 3h10

 

Une reprise de la production mise en scène par Benoît Jacquot, cette fois-ci avec Aleksandra Kurzak (Mme Alagna pour ceux qui n'ont pas suivi), dont nous sommes curieux de découvrir la Violetta. A ses côtés, le jeune Français Jean-François Borras, qui commence une belle carrière à l'international. 

Une bonne petite Traviata, cela ne se refuse jamais...

 


L'Elisir d'amore - Donizetti

Dim. 25 novembre 2018 - Rdv. 13h00

Durée : 2h45

 

Une reprise de la production géniale et jubilatoire mise en scène par Laurent Pelly, dans les décors de Chantal Thomas, avec cette fois-ci  la charmante Valentina Nafornita, et un Vittorio Grigolo toujours aussi juvénile et séduisant. 

 


Simone Boccanegra - Verdi

Nouvelle production - Mise en scène Calixto Bieto

 

Dim. 18 nov. 2018 - Rdv 13h00

Lun. 10 déc. 2018 - Rdv 18h00

 

Durée : 2h50

 

Le grand baryton français Ludovic Tézier s'attaque enfin sur scène au rôle si émouvant du malheureux doge de Gênes. A ses côtés, Maria Agresta sera sa fille Amelia, Francesco Demuro sera le ténor amoureux et Mika Kares le grand-père outragé Fiesco, le tout sous la baguette de Fabio Luisi.

Simone Boccanegra n'est pas le plus connu des opéras de maturité de Verdi... et pourtant, quelle tendresse chez ce père qui après vingt ans, retrouve la fille qu'il croyait perdue à jamais, quelle noblesse dans la grande scène du Conseil, alors que le Doge appelle les Italiens à l'oubli des querelles et à l'unité, et ce duo final, quand le pardon fait couler les larmes de la basse Fiesco, que l'on croyait inflexible, sans parler de l'éprouvante détresse qui étreint le pauvre ténor croyant perdu le coeur de sa bien-aimée !

Un évènement à ne pas manquer. 

 

 


Les Troyens - Hector Berlioz

Nouvelle production - Mise en scène Dmitri Tcherniakov

 

Jeu. 31 janvier 2019. Rdv 16h30

Dim. 3 février 2019 - Rdv. 12h30

 

Durée : 5h10

 

Les versions latines ne laissent pas la même empreinte sur tous les enfants... Peu d'entre eux pleurent en traduisant Virgile... ce fut pourtant le cas du petit Berlioz qui, bouleversé par les malheurs de Didon, faisait un effort surhumain pour ne pas montrer son trouble à son père. Plusieurs décennies plus tard, l'adulte, déjà épuisé par les déceptions et combats incessants auxquels la vie l'avait confronté, n'avait pas oublié ses passions d'enfance. Cédant aux sollicitations de ses amis, il a déployé tout ce qui lui restait d'énergie dans l'ultime et grandiose projet des Troyens. 

"Je rumine, je me ramasse comme font les chats quand ils veulent faire un bon désespéré. Je tâche surtout de me résigner aux chagrins que cet ouvrage ne peut manquer de me causer ». Un projet qu'il mènera quand finalement à terme : « J’achève  en ce moment la partition après dix-huit mois de travail. Que deviendra cette énormité ? Dieu le sait ! Encore, il n’est pas sûr qu’Il le sache. Mais en écrivant cela, j’ai cédé à un entraînement irrésistible, j’ai satisfait une violente passion qui éclata dans mon enfance et n’a fait depuis lors que grandir ». 

Jamais l'Opéra de Paris n'accepta de monter les Troyens du vivant du compositeur... et il n'en verra qu'une partie, montée au Théâtre Lyrique. Depuis, l'oeuvre s'est installée au répertoire, mais nécessite des chanteurs de haut vol. L'Opéra de Paris a réuni pour l'occasion une distribution de luxe : Elina Garanca sera la reine amoureuse Didon, tandis que le rôle de Cassandre est confié à Stéphanie d'OustracBryan Hymel a déjà fait ses preuves dans le rôle au Covent Garden et est certainement actuellement un des meilleurs Enée au monde. Mais qu'il faut aussi aux Troyens, c'est une mise en scène belle et intelligente, à la hauteur de la noblesse hiératique du sujet, et de la passion des protagonistes... Dmitri Tcherniakov saura-t-il respecter l'esprit de Berlioz et de Virgile? On peut malheureusement avoir quelques inquiétudes à ce sujet. Mais, il est toujours permis de garder espoir...

 

 


Rusalka - Antonin Dvorak

Dim. 10 fév. 2019 - Rdv. 13h00

Durée : 3h20

 

L'opéra le plus célèbre du compositeur de la Symphonie du Nouveau Monde s'inspire de la triste histoire de la petite sirène. Cette oeuvre à l'orchestration riche et luxuriante vous plongera dans l'imaginaire des peuples d'Europe Centrale, un monde peuplé d'ondines, de princes et de sorcières. 

La production belle et poétique de Robert Carsen, tout en assumant une certaine modernité, a su conserver l'ambiance magique qui imprègne toute l'oeuvre et sait nous faire rêver. C'est un spectacle à voir et à revoir. On ne s'en lasse jamais, surtout avec l'excellente distribution qui est ici réunie : Camilla NylundKlaus Florian VogtKarita Mattila, Ekaterina Semenchuk et la chef d'orchestre finlandaise Susanna Mälkki. 

Courrez-y, vous ne serez pas déçus. 

 


 



Otello - Verdi

Mer. 13 mars 2019 - Rdv. 18h00

 

Durée : 2h55

 

Peu de ténors ont les moyens de s'attaquer au rôle redoutable du Maure de Venise qui nécessite une belle assurance de tenor spinto ainsi que des capacités scéniques et dramatiques exceptionnelles. 

Notre ténor français Roberto Alagna a tout pour réussir, et la planète l'attend de pied ferme (même s'il l'a déjà chanté à Orange, cela reste un évènement). Sa Desdemona sera tout simplement son épouse, la merveilleuse soprano Aleksandra Kursak (Jouer Otello avec son épouse... est-ce vraiment une bonne idée?). George Gagnidze sera Iago, et l'orchestre sera dirigé par Bertrand De Billy.

Que dire de cette oeuvre de vieillesse de Verdi, sinon que c'est le chef d'oeuvre absolu d'un compositeur au sommet de son art ? A connaître absolument.

 


 


 



Carmen - Georges Bizet

Dim. 14 avril 2019 - Rdv. 13h00
Durée : 3h00

 

Roberto Alagna reste à Paris après Otello, pour cette reprise de la production désormais classique de Carmen dans la mise en scène d'une modernisme ancien de Calixto Bieito. 

Anita Rachvelishvili prête une fois de plus sa voix chaleureuse de mezzo-soprano dramatique à la séductrice, tandis que Micaela sera interprétée par Nicole Car (vue dans La Bohème cette année) et Escamillo par Roberto Tagliavini, le tout sous la baguette de Lorenzo Viotti. 

 


La Flûte Enchantée - Mozart

Dim. 12 mai 2019 - Rdv. 13h00

Durée 3h05

 

Une nouvelle reprise de la très poétique et très intelligente production mise en scène de Robert Carsen. Le conte ésotérique et maçonnique de Mozart sera ici interprété par les chanteurs français Julien Behr (Tamino), Vannina Santoni (Pamina), Florian Sempey (Papageno), Nicolas Testé (Sarastro). Pour une fois que l'Opéra embauche des Français... 

 


 



Tosca - Puccini

Sam. 1er juin 2019 - Rdv 18h00

Mar. 5 juin 2019 - Rdv 18h00

Durée: 3h00

 

Il est bien connu que les maisons d'opéra ont pris l'habitude de programmer Tosca pour remplir leurs caisses... Car le public ne se lasse jamais de Tosca : musique poignante et sensuelle, drame intense et violent, personnages très caractérisés, Tosca est la quintessence de l'opéra, plébiscité par le public dès sa création.

Quel chanteur n'a pas rêvé d'interpréter le rôle de la cantatrice, du peintre Cavadarossi ou du sulfureux Scarpia ? Et que demande le public avant tout ? De belles, de très grandes voix, mais aussi des artistes crédibles et émouvants. En l'occurence, il sera servit, car pour ces deux dates, il n'aura rien moins que Jonas Kaufmann qui peut désormais se targuer du titre de superstar internationale, et à qui le rôle va admirablement bien, et Sonya Yoncheva, une des plus grandes cantatrices actuelles qui vient de recevoir une ovation au Met de New York dans ce même rôle. Moins connu du grand public, Luca Salsi, à la carrière désormais bien lancée, sera certainement un merveilleux Scarpia. 

La production est une reprise de la mise en scène de Pierre Audi, sans prétention particulière ni laideur excessive, ce qui est déjà bien.

Il sera difficile d'obtenir des places pour ce spectacle, donc, je vous conseille vivement de profiter des possibilités offertes par cet abonnement groupe, et le plus vite possible. 

 


 



La Force du Destin - Giuseppe Verdi

Lun. 10 juin 2019 - Rdv 12h30 (Pentecôte)

Sam. 20 juin 2019 - Rdv 17h30

Durée : 3h50

 

C'est le dernier grand évènement de l'année... et pas le moindre : une reprise du sombre drame espagnol de Verdi... quand un amant tue le père de la femme qu'il aime par erreur et se retrouve poursuivi par la terrible vindicte d'un frère outragé (et un brin fanatique, il faut le dire). 

Duos sublimes, airs bouleversants alternant avec quelques passages censés alléger l'atmosphère, cet opéra d'une grande intensité dramatique exige des artistes une implication vocale et scénique totale. Nous ne doutons pas qu'Anja Harteros (1er cast) et Elena Stikhina (2d cast) sauront nous émouvoir, de même que le ténor Brian Jagde. Le baryton Zeljko Lucic, qui fut un si émouvant Rigoletto à l'opéra de Paris, interprètera le rôle terrifiant du frère, et la mezzo arménienne Varduhi Abrahamyan sera la sémillante bohémienne Preziosilla, le tout sous la baguette de Nicola Luisotti. 

 


 



Opéra Garnier

 

download.jpg


La Cenerentola - Rossini

Dim. 9 déc. 2018 - Rdv 13h00

Durée : 3h10

 

Une reprise de la production de la version rossinienne de Cendrillon, avec une distribution de virtuoses spécialistes du répertoire : le grand rossinien Lawrence Brownlee jouera le rôle du prince charmant, tandis que la jeune Marianne Crebassa, une mezzo française qui commence à faire parler d'elle et que l'on attend avec impatience dans le rôle de Cendrillon. Don Magnifico, le "parâtre" sera interprété par le vétéran Alessandro Corbelli, tandis que Florian Sempey, décidément à l'honneur pour cette nouvelle saison lyrique, s'attaquera au rôle redoutable du valet Dandini.

A défaut de pantoufle, de carrosse et de fée marraine, vocalises et roulades seront au rendez-vous. 

 


 


 



Don Pasquale - Gaetano Donizetti

Ven. 22 mars 2019 - Rdv 18h00

Sam. 6 avril 2019 - Rdv. 18h00

 

Vous avez une forte et simple envie de bel canto et de comédie sentimentale dans le cadre magique de l'Opéra Garnier ? Je vous conseille d'aller voir ce bijou de l'opera bouffe. La charmante et virtuose Pretty Yende , découverte à Paris dans le rôle de Lucia di Lammermoor incarnera le rôle de la rouée Norina, aux côté du baryton polonais Mariusz Kwiecien que nous sommes heureux de retrouver sur la scène de l'Opéra (voir notre interview), de même que le ténor bel cantiste Javier Camarena, et le vétéran Michele Pertusi. C'est charmant, enlevé, joyeux, mais avec également des moments plus sentimentaux et de grands moments de pur chant, comme ce très bel air d'Ernesto, ici chanté par Juan Diego Florez. 

 


 

Mais sans oublier la comédie :


 


 

Julia Le Brun


Réservations :

 

Pour réserver, merci d'écrire un courriel au clubartlyrique@laposte.net, en précisant les spectacles choisis et les catégories. 

Vous recevrez une confirmation et une demande de paiement par chèque ou virement.

Si vous préférez acheter vous-même vos places, tout en participant à nos conférences, vous êtes les bienvenus. Le tarif de la conférence champagne est de 25 euros à Bastille et Garnier, 20 euros au Théâtre des Champs-Elysées. 

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire et conseil personnalisé. 


Plans des salles

plan Bastille1819.jpg

Plan Palais garnier 1819.jpg



07/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 534 autres membres