Le Voyage Lyrique - Initiation à l'opéra

Le Voyage Lyrique - Initiation à l'opéra

Shakespeare et l'opéra

OTELLO, Giuseppe VERDI

 

De grands compositeurs d'opéra ont été inspirés par l'histoire traqique du Maure de Venise. Rossini a signé un Otello en 1816, mais le plus célèbre et le plus splendide est certainement celui de Verdi, son avant-dernière oeuvre, créée à la Scala de Milan en 1887. 

Pour vous en donner un aperçu, en voici quelques extraits.

 

Credo de Iago, (interprété par le baryton-basse gallois Bryn Terfel).

 

Iago est un des "méchants" les plus connus de la culture occidentale. En voici la version verdienne: Iago se lance au début du IIème Acte, dans un grand monologue, son fameux "Credo" où il  xplique aux spectateurs ce qu'il est: quelqu'un qui ne croit en rien, qui ne croit qu'au Néant...et surtout, qui ne croit pas en une vie après la mort... donc, ni à l'Enfer, ni au Paradis... en termes modernes, qui ne croit pas à la nécessité de suivre une morale, quelle qu'elle soit.

Le librettiste, Arrigo Boito, sur cet air, est resté assez fidèle au texte originel de Shakespeare.

 

Credo in un Dio crudel che m'ha creato          Je crois en un Dieu cruel, qui m'a créé
simile a sè e che nell'ira io nomo.                   semblable à lui, et que j'appelle, dans ma colère.
Dalla viltà d'un germe o d'un atòmo               Je suis né d'un mauvais germe,

vile son nato.                             d'un atome perverti.

Son scellerato                                                 Je suis un scélérat, 
perchè son uomo;                                           car je suis un homme,
e sento il fango originario in me.                     et je sens en moi la fange des origines
Si! questa è la mia fè!                                     Oui, voici mon credo!


Credo con fermo cuor, siccome crede             Je crois sincèrement, ainsi que peut croire
la vedovella al tempio,                                    la jeune veuve se rendant à l'église,
che il mal ch'io penso e che da me procede,   que le mal que j'imagine et que je crée
per il mio destino adempio.                             accomplit mon destin.
Credo che il guisto è un istrion beffardo,        Je crois que le juste n'est qu'un histrion moqueur
e nel viso e nel cuor,                   que son visage, son coeur,
che tutto è in lui bugiardo:                         tout en lui n'est que mensonge:
lagrima, bacio, sguardo,                                  larmes,  baisers, regards,
sacrificio ed onor.                                            sacrifice et honneur.
E credo l'uom gioco d'iniqua sorte                   Je crois que l'homme est le jeu d'un destin inique
dal germe della culla                                       du germe du berceau,
al verme dell'avel.                                          aux vers du tombeau.
Vien dopo tanta irrision la Morte.                    Et après tant de dérision, vient la Mort.
E poi? E poi? La Morte è' il Nulla.                     Et puis? Et puis? La Mort est le Néant!
È vecchia fola il Ciel.                                        Le Ciel n'est qu'une vieille fable!

 


Voici un long extrait du final, interprété par Placido Domingo, considéré comme un des plus grands Otello du siècle, tant du fait de la qualité de son interprétation vocale que de son extraordinaire talent d'acteur. En face de lui, la Desdémone de la star américaine Renée Fleming.

 

Final: Iago a réussi à persuader Otello de la culpabilité de son épouse. Le Maure a décidé de la tuer. Il la rejoint dans leur chambre et lui annonce qu'elle va mourir. Malgré les protestation et les suppliques de Desdemona, il l'étrangle. Arrive alors sa suivante et les autres acteurs du drame qui annoncent à Otello qu'il a été abusé par Iago. Desdemona était innoncente. Désespéré, Otello se suicide...il n'a que le temps de réclamer à sa femme morte un dernier baiser, un bacio.

Pria d'ucciderti. . .sposa. . .ti baciai.      Avant de te tuer... mon épouse...je t'embrassai
Or morendo. . .nell'ombra. . .              Maintenant que je meure...dans l'ombre
in cui mi giacio. . .           qui me glace
Un bacio. . .un bacio ancora. . .ah!. . .un altro bacio.     un baiser... encore un baiser... un autre baiser...

 

 

HAMLET - Ambroise Thomas

 

Le compositeur français Ambroise Thomas, par ailleurs peu connu du grand public a présenté en 1868 une version romantique de Hamlet de Shakespeare. Cet opéra est assez rarement joué, et pourtant il recelle des pages magnifiques. 

En voici quelques extraits.

 

Le grand baryton américain Thomas Hampson a magistralement interprété le rôle d'Hamlet, tant en temps que chanteur qu'en temps qu'acteur. Il existe une très belle version vidéo enregistrée au Châtelet en 2000. Natalie Dessay, notre soprano colorature française à également trouvé dans Ophélie un rôle à sa mesure.

 

"Doute de la lumière"

Voici à mon avis un des plus beaux duos d'amour de l'opéra.

Le jeune prince Hamlet a perdu son père. Il décide de quitter la cour du Danemark, agacé par l'attitude de sa mère, qui s'est remariée un peu trop tôt à son goût, avec le propre frère du roi défunt.

Avant de partir, il fait ses adieux à sa fiancée Ophélie et lui amour et fidélité éternels. 

"Doute de la lumière, doute du soleil et du jour, doute des cieux et de la terre, mais ne doute jamais de mon amour".

 

 

"Spectre infernal", Thomas Hampson, Théâtre du Châtelet, Paris 2000.

Dans cet extrait, le prince Danois a été prévenu que le spectre de son père rôdait sur les remparts. Tout tremblant, il vient demander au fantôme les raisons de sa présence... que celui-ci s'empresse de lui expliquer: il a été assassiné et compte sur son fils pour le venger.

Scène de la folie d'Ophélie

Voici la version lyrique de la célèbre scène de la folie. 

Ophélie, abandonnée par Hamlet, trop obsédé par ses projets de vengeance, est désespérée. Elle devient folle et se noie dans le lac... non sans avoir auparavant interprété une scène de folie devenue célèbre.

 



08/07/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 467 autres membres