Le Voyage Lyrique - Initiation à l'opéra

Le Voyage Lyrique - Initiation à l'opéra

Extraits de présentations

Voici des exemples des présentations que je réalise pour les entreprises et particuliers

- Extraits d'une présentation de Die Walküre, Wagner

- Extrait d'une présentation de La Traviata, Verdi

 


Exemple de présentation: Die Walküre, la Walkyrie 

2ème opéra de L'Anneau du Nibelung de Richard Wagner.

 

EXTRAITS:

Introduction

 

Du deuxième volet de la Tétralogie de Richard Wagner (ou 1ère journée), on ne connaît généralement que la fameuse Chevauchée des Walkyries... (Immortalisée dans Apocalypse Now de Coppola pour ceux qui auraient oublié.) Le film n'a pas forcément aidé à la réputation de ce cher Wagner, plus connu pour la puissance de ses cuivres que pour la délicatesse de ses morceaux intimes.
Je vous laisserai donc (re)découvrir la Chevauchée tous seuls pour me concentrer sur des passages moins connus de l'oeuvre et tout aussi merveilleux.

                                                                                                               

Pourquoi la Walkyrie?

Parce que la Tétralogie nous rappelle une histoire bien plus à la "mode"... elle a en effet de forts relents de Seigneurs des Anneaux. Tolkien n'a pas manqué en effet de s'inspirer des mêmes sources mythologiques

Parceque la musique de Wagner est une des plus belles au monde mais pour l'aborder on a généralement besoin d'un peu d'explications et de motivations... mais l'effort en vaut la peine!

Parce que la Walkyrie est, des 4 opéras de la Tétralogie, celui qui est le plus abordable:musicalement, il recèle des "airs" sublimes, dramatiquement c'est le plus équilibré, avec du suspens, des passions, de l'action. Enfin, c'est certainement le plus abouti psychologiquement parlant et par là même le plus touchant. Avec ses personnages passionnément amoureux, tourmentés, déchirés, La Walkyrie ne peut pas manquer de nous arracher quelques larmes. 

 

Présentation des principaux héros de la Walkyrie:

 

 WOTAN   baryton-basse

Wotan est le Dieu des Dieux, le Odin de la mythologie nordique. C'est le principal personnage de la Tétralogie. Dieu Borgne (ce qui signifie qu'il peut voir par-delà la réalité). Il gouverne le monde dans son château du Walhalla, grâce aux runes (textes magiques) gravées sur sa lance taillée dans l'Arbre du Monde. C'est aussi le père des autres principaux héros de La Walkyrie: Brünnhilde, Sieglinde et Siemund.

 

 BRUNNHILDE   soprano

 

Brünnhilde est une des neuf Walkyries et la fille préférée de Wotan et de Erda, la déesse primordiale.

Les Walkyries de la mythologie nordiques sont des vierges guerrières. Elles apparaissent aux héros qui doivent mourir sur le champ de bataille et les emportent au Walhalla. Ils viennent alors grossir les rangs de l'armée que Wotan prépare en prévision du Crépuscule des Dieux, le Ragnarök des Vikings. 

 

 SIEGMUND ET SIEGLINDE 

 

Sieglinde  Soprano

Siegmund   Ténor

Ce sont des humains, enfants jumeaux de Wotan et d'une mortelle. Wotan est resté avec ses enfants et leur mère sur terre sous le nom de Wälse. On les nomme donc les Wälsungen. Ils ont été séparés à l'enfance lors d'une attaque qui a coûté la vie à leur mère. Siegmund a été élevé avec son père dans la forêt. Resté seul, il a été rejeté de tous.  Sieglinde elle, a été forcée d’épouser le chef d’un clan local, brutal et barbare, Hunding

 

HUNDING   Basse

Hunding, humain, chef de tribu, époux forcé de Sieglinde.

 

FRICKA  Soprano

Fricka: épouse de Wotan, déesse du mariage et de la fidélité conjugale. 

 

 LES WALKYRIES  

Les Walkyries sont 9 filles immortelles de Wotan, de diverses liaisons hors-mariage... 

 

Maintenant, voici pas à pas, l'histoire de la Walkyrie.

 

Extrait: Le Final

 

"Wotan arrive alors sur son cheval ailé, hors de lui. Il appelle Brünnhilde à se présenter devant lui pour son jugement et annonce la punition. La Walkyrie faisait partie de lui, elle était à la fois une partie de sa conscience et son bras armé. En se rebellant, en prenant le parti de Siegmund, elle s’est séparée de lui. Wotan, désormais, doit aussi se séparer d’elle et lui retirer tout ce qui lui vient de son père : son statut de Walkyrie, son immortalité. Elle ne sera plus divine et deviendra une mortelle ordinaire. Humiliation suprême, elle restera endormie sur le rocher et ne se réveillera que pour épouser et servir le premier homme qui passera.

 

 

Désespérée, Brünnhilde supplie qu’une seule grâce lui soit accordée : qu’elle ne puisse pas être réveillée par le premier lâche venu. Que seul un héros puisse l’épouser. (La Walkyrie qui a un don de voyance a, bien sûr, un seul nom en tête : le fils à naître des jumeaux : Siegfried.

Wotan accepte et lui fait des adieux déchirants dans une des plus belles pages jamais composées: 

 

Extrait : les adieux de Wotan

 

Adieu mon intrépide, ma merveilleuse enfant !

Toi, la fierté la plus sacrée de mon cœur !

Adieu !

Si je dois t’abandonner,

S’il ne m’est plus permis de te saluer avec amour ;

Si à présent, tu ne dois jamais plus,

Chevaucher à mes cotés

Ni m’offrir l’hydromel au banquet ;

Si je dois te perdre

Toi, celle que j’aimais,

Toi, la joie riante de mes yeux,

Qu’un feu  nuptial brûle à présent pour toi,

Comme il n’y en eu jamais pour une fiancée !

Qu’un brasier flamboyant  entoure le rocher,

Que son aspect terrifiant chasse le lâche

Qu’il fuie le rocher de Brünnhilde

Que seul libère la fiancée, l’homme plus libre que moi, le Dieu.

 

Ces deux yeux lumineux,

que souvent j’effleurais en souriant

En y déposant un baiser

pour récompenser ta joie au combat

Quand tes douces lèvres,

Dans un balbutiement d’enfant

Faisaient les éloges des héros

Ces deux yeux rayonnants

Qui m’ont souvent éclairé dans la tourmente,

Quand un espoir ardent

Me consumait le cœur,

Quand mon désir aspirait à jouir du monde,

Tremblant d’une angoisse sauvage :

Qu’ils me réjouissent aujourd’hui

Pour la dernière fois,

Avec ce dernier baiser d’adieu !

Que leurs prunelles étoilées

Brillent pour l’homme fortuné,

Pour le malheureux Eternel

Ils doivent d’éteindre à jamais.

C’est donc ainsi

Que le Dieu se sépare de toi,

C’est ainsi que d’un baiser il t’ôte ta divinité !

 

Le Dieu appelle alors Loge, le Dieu du feu et l’oblige à créer autour du rocher un immense brasier. L’opéra se conclut sur un final flamboyant au son des pipeaux qui font crépiter les flammes que seul pourra traverser « celui qui ne redoute pas la pointe de la lance de Wotan ».

 

Extrait musical : Final 

 

L’homme libre, c’est bien sûr pour Wagner, un homme qui aura été libéré de l’emprise des Dieux, qui sera né dans le monde que Wotan a désormais abandonné à son sort. Cet homme libre pourra peut-être également récupérer l'anneau des Nibelgung et libérer les Dieux de sa malédication. Cela devra être Siegfried.

 

Julia Le Brun

 

 


 Extrait 2: La Traviata, Verdi, air de Violetta

 

 

 

L’air de Violetta

La fête se termine, les invités rentrent chez eux et Violetta se retrouve seule, pensive… Et si je jeune homme était le prince charmant de ses rêves d’enfants ?  Elle commence alors son grand air. La voix est hésitante, rêveuse au début, avant de reprendre sur le même thème qu’Alfredo. 

Extrait : "Ah forse è lui", Teresa Stratas

 

 Mais à quoi bon rêver d’un tel amour? Ce n’est que folie, la courtisane, seule et abandonnée dans ce « désert peuplé qu’est Paris » n’a aucun espoir à avoir. Elle ne peut que profiter des plaisirs, s’abîmer et se détruire dans le tourbillon des fêtes pour mourir. Ce tourbillon de jouissance est illustré dans la deuxième partie de l’air par un rythme de valse effréné et des vocalises qui demandent à la chanteuse une technique vocale  et une virtuosité infaillibles. C’est un des airs les plus difficiles et impressionnants de tous le répertoire... et aussi celui que toutes les sopranos lyriques rêvent d’interpréter.

Extrait: "Sempre libera", Teresa Stratas

 

Mais la courtisane s’interrompt brusquement : on entend Alfredo qui renouvelle sa déclaration d’amour. Est-ce une sérénade ou est-ce son propre cerveau qui rappelle à Violetta ce qu’elle s’apprête à abandonner ? Après un instant de doute, elle reprend ses vocalises de plus belle, comme pour essayer de couvrir et de faire taire la voix d’Alfredo, la voix de l’amour.

 

DSC00171.JPG

Julia Le Brun

Contact: 06 22 18 01 89

contact@levoyagelyrique.com




02/07/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi